30.1.13

Irène, Scut et les autres… (II)




Les Oies de Cravan naissent des mâts pourris 
des navires perdus au Golfe du Mexique. 
                                      Louis Scutenaire, Les Secours de l’oiseau






Chaque livre de L'Oie de Cravan porte à sa dernière page la citation de Louis Scutenaire que l'on peut lire ci-dessus. C'est dire combien notre aventure éditoriale est placée sous le signe de cet homme remarquable. Après Irène Hamoir, sa compagne, voici Scutenaire lui-même qui parle dans une entrevue retrouvée parmi les archives de la SONUMA. On ne peut être plus juste.


4 commentaires:

Anonyme a dit...

Merci, c'est la première fois que je le vois en chair en os et en pellicule. Mais qui est l'intervieweur?

Alex

oiedecravan a dit...

L'interview, qui date de 1972, est mené par Christian Bussy qui avait fait à l'époque plusieurs entretiens avec les surréalistes de Belgique.

achillée a dit...

je l'aime trop!

achillée a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.